A+ A-

L'événement en détail

ExpositionRené Seyssaud, la couleur exaltée mercredi 15 juillet 2020 au 17 Janvier 2021
Musée des Beaux-Arts, rue Cité Foulc
René Seyssaud, la couleur exaltée

Comme pour l'exposition Auguste Chabaud, la couleur profonde (2018), le Musée des Beaux-Arts de Nîmes a choisi de mettre en exergue les paysages de Seyssaud pour leur explosive qualité de formes et de couleurs. Largement réputé de son temps, ce peintre, paysagiste essentiellement, n’a pourtant pas conservé la même aura auprès du public méridional, il a donc semblé utile de rassembler un grand nombre de paysages : 85 toiles échelonnées au cours de sa vie sur un demi-siècle : celui de la naissance de l’art moderne.


"La Provence est l’une des plus riches régions picturales de France. [...] Le goût du paysage s’impose au début du XIXe siècle. La nature va être regardée pour elle-même, devenant un sujet privilégié pour la bourgeoisie qui s’installe aux commandes du pouvoir. Au cœur de cette évolution, le Midi de la France va jouer un rôle novateur, soulignant la structure du paysage, le rôle de la lumière écrasant la forme, une palette chaude, éblouissante de couleur. Le paysage est conçu comme sujet principal. Les peintres aiment traduire ciel et eaux ainsi que la végétation méditerranéenne.
René Seyssaud, né en 1867, fait très tôt preuve d’un talent que son père, avocat au barreau de Marseille, comprend et le laisse suivre les cours de l’école des Beaux-arts. Seyssaud a dix-huit ans quand son père meurt. Il va habiter chez son grand-père à Avignon, où il devient élève de Grivolas à l’école des Beaux-arts. Il a vingt-huit ans, 1895, quand il rencontre François Honnorat, courtier en huile à Marseille et collectionneur, qui va devenir son marchand pendant vingt-sept ans. [...] Il fait construire une maison en 1904 sur les bords de l’étang de Saint-Chamas où il peint pendant cinquante ans des paysages. La Récolte dans les Alpilles du musée de Nîmes témoigne de ses intérêts thématiques et de son style."
Hélène Deronne


"Les peintures de Seyssaud rassemblées ici jalonnent soixante années de travail quotidien, de cheminement sur les sentiers caillouteux, empruntés par un artiste de plein air poussé par son désir de peindre, par sa volonté tenace de fixer sur la toile toutes les impressions fugitives qui le traversent dans le souci de conserver la puissance de ses émotions.
[...] Il est un peintre qui fait corps avec un territoire, un espace dont la géographie et les hommes qui y vivent nourrissent son inspiration. L’espace vécu est devenu un espace pictural.
Claude-Jeanne Sury-Bonnici


Exposition ouverte de 10h à 18h tous les jours sauf le lundi.

Tarif plein : 5 € - Tarif réduit : 3€

en savoir plus

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.