A+ A-

L'événement en détail

ExpositionCamargue, la construction d'un rêve 1840-1940 - Annulé mercredi 15 juillet 2020 au 15 Novembre 2020
Musée des cultures taurines Henriette et Claude Viallat, 6 rue Alexandre Ducros
Camargue, la construction d'un rêve 1840-1940 - <span style="color:#c51012;">Annulé<span>

Ces collections ont rejoint depuis les salles des collections permanentes du Musée des Cultures Taurines dans un circuit de visite qui permet de retracer l’histoire et la vie du vaste territoire de la Camargue entre cultures, élevage et jeux taurins. 

Des expositions, La fé du biòu en 1990 retraçant l’importance de l’élevage bovin, Courir le taureau en 2011 celle du jeu, l’évocation enfin de la tradition des Reines d’Arles en 2013, ont fait découvrir au public nîmois certains aspects des traditions et des coutumes du Pays d’Arles, de la Camargue et des pays taurins. Avec cette nouvelle exposition, le musée interroge l’essence même de l’histoire et de l’évolution de ce territoire, dans l’esprit de personnalités emblématiques, en premier lieu le Marquis de Baroncelli-Javon, qui ont vu dans cette terre sauvage et traditionnelle le lieu d’élaboration d’une mythologie régionaliste et identitaire. 

Entre 1904, avec la création de la Nation Gardiane en 1909, et les années 1920, avec la parution du Taureau Camargue, plusieurs écrivains : Joseph d’Arbaud et Jeanne de Flandreysy, des artistes peintres Léo Lelée, Paul Herman-Paul, Ivan Pranishnikoff, Joë Hamman, portés par Folco de Baroncelli-Javon, poète mistralien et manadier, vont « inventer » une Camargue totalement imprégnée de l’idéologie félibréenne. C’est ainsi que s’élabore une mythologie d’une Camargue éternelle sous-tendue par la construction de plusieurs mythes : mythe taurin, mythe du gardian et de l’Arlésienne, mythe d’une terre de tradition ancestrale.

De la Camargue ancestrale (entre 1840 et 1904) à la Camargue inventée (1904-1925), puis sanctuarisée (1925-1940), l’exposition rassemble à travers ces thématiques, livres illustrés, peintures et dessins, aux côtés d’objets emblématiques. Elle met ainsi en avant une personnalité exceptionnelle, celle du Marquis de Baroncelli-Javon, Lou Marquès, qui réussira à fédérer les peintres et les écrivains de son entourage pour construire son rêve, celui d’une Camargue libre, indépendante et vivante.

Exposition ouverte du mardi au dimanche de 10h à 18h
Tarif plein : 5 € - Tarif réduit : 3€

en savoir plus

 

 

 

 

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.